M5K – Healin Feelin

M5K

Arpentant la scène house de Melbourne depuis un bon nombre d’années, M5K a.k.a Micka Lesinskis fait partie de cette scène australienne qui monte et qui sort les crocs (à l’image d’un Andy Hart que l’on ne présente plus) pour montrer au monde que le pays du surf, du rugby et des kangourous a une place de choix à se faire sur la scène house internationale.

M5K est un hédoniste du son, un esthète de la production. Composant ses tracks à l’aide, entre autre, d’un authentique synthé Roland (le Juno 106 de 1984 pour être plus précis), les productions qui en ressortent ont un cachet indéniable qui saura ravir les plus exigeants. Influencé par son premier amour,  le hip-hop, et par ce que la house d’il y a 15 ans a produit de meilleur, l’australien fait partie de ces artistes qui savent distiller ça et là leurs diverses influences sans tomber dans le mille feuilles surchargé.

Après des démos sorties en catimini que vous pourrez retrouver sur son soundcloud, M5K sort le 31 mars 2015 un premier EP généreux de 6 titres nommé « Marcy Ave » sur le label Voyage Recordings. Il nous revient huit mois plus tard chez les hollandais de Dopeness Galore avec son « Healin Feelin EP » sorti depuis le 7 décembre 2015.

Un EP qui s’ouvre avec « We Got It (Goin’ On) », titre qui cristallise à merveille le savoir faire de M5K en matière de production. Un kick accrocheur, une utilisation multiple du synthé résultant en une mélodie envoûtante de dynamisme, des samples et des effets qui viennent occuper avec brio le spectre sonore pour donner plus de corps et de densité à la track. Tout y est pour que les 7 minutes 46 de « We Got It » se transforment en véritable ode à l’analogique et au plaisir auditif.

Les deux autres tracks de l’EP ne sont pas en reste non plus.

Avec un « Shawty is a ten » que l’on croirait tout droit sorti d’une obscure mixtape d’instru hip-hop new-yorkais de la fin des années 80, M5K rend un bel hommage à son premier amour. Beat oldschool et juste, ligne de bass groovy à souhait et sample vocal lancinant sont au programme de ce voyage vers cette époque où hip-hop et house se damaient le pion pour représenter l’héritage de la funk.

« Healin Feelin » quant à lui, est un titre de pure house distillant superbement son rythme simple mais ultra-efficace, sa mélodie de synthé aux notes amples et marquées qui restent irrémédiablement en tête, ses samples arrangés rajoutant encore plus d’ampleur à la track et son sample vocale en forme d’hommage aux titres houses de la fin des 90’s à l’image d’Armand Van Alden dont le « You don’t know me » fait partie des titres qui ont fait tomber M5K amoureux de la house.

On se retrouve donc ici avec un EP d’une richesse inouïe où chaque track a son propre univers, à la croisée des chemins de la house et des influences hip-hop de l’australien. Brillant.

Healin Feelin disponible depuis le 7 décembre 2015 chez Juno.


Ecrit par Mathieu Mérard